Règlements Field trial 26-27 mai

Home
Assurance CCAL
Guide d'accueil du CCAL
Direction nouveau terrain CCAL
Règles de sécurité/règlements terrain
Adhésion 2018
CA (Conseil d'administration)
Mot du Président
***calendrier 2018
Règlements du Club
Videos éducatifs
Publicités/Petites annonces
Entraineurs/Eleveurs (portée/chiens/chiots disponibles)
Championnat Provincial CKC 2018

 Épreuve de chasse sur gibier tiré
> et épreuve tout âge
>
> 10.3.1 Même si la performance dans ces épreuves peut varier
> selon l’épreuve et la race du chien, trois critères
> principaux doivent être observés :

> (a) Travail sur le terrain
> (i) Recherche intelligente
> (ii) Portée appropriée de quête
> (iii) Cadence
> (b) Travail sur l’oiseau
> (i) Localisation et relocalisation précise et
> rapide
> (ii) Arrêt
> (iii) Style et intensité d’arrêt
> (c) Dressage et comportement
> (i) La façon de chasser dans le parcours
> (i) Coopération avec le manieur
> (iii) Sagesse à l’envol et au coup de feu
> (iv) Rapport (si requis)
> (v) Arrêt à patron
>
> 10.3.2 Dans une épreuve de chasse sur gibier tiré ou une
> épreuve tout âge, le chien doit marquer l’arrêt à
> patron (patronner) si l’occasion se présente pendant
> le déroulement de l’épreuve. L’évaluation d’un chien
> ne doit pas être basée seulement sur l’établissement
> de l’arrêt à patron. Toutefois, le refus de marquer
> l’arrêt à patron ou de patronner lorsque le coéquipier
> a établi un arrêt ferme doit être sévèrement pénalisé.
> L’évitement intentionnel d’une situation d’arrêt à
> patron par le chien ou par le manieur doit également
> être sévèrement pénalisé. L’arrêt à patron doit se faire
> naturellement mais peut également se faire sur commandement.

> L’arrêt à patron naturel méritera alors
> plus de crédit. Le chien qui fait l’arrêt à patron ne
> doit pas être touché avant le tir à blanc ou avant le
> rapport si le gibier a été abattu, à moins qu’un juge
> n’en donne l’ordre dans le cas d’une quête improductive.
> Si un chien n’a pas démontré l’arrêt à patron
> dans une épreuve avant d’obtenir des points de
> championnat, le manieur peut demander que le juge
> prépare une mise en situation dans le but d’évaluer
> cet aspect de l’épreuve.

> 10.3.3 Aucun parcours dans une épreuve de chasse sur
> gibier tiré ou une épreuve tout âge ne doit durer plus
> de 30 minutes lors d’un concours approuvé, à moins
> que la durée d’exécution n’ait été annoncée dans le
> programme officiel.

> 10.3.4 Dans toute épreuve où des oiseaux ne sont pas abattus,
> à l’exception des épreuves pour chiots tel que
> spécifié dans les présents règlements, une cartouche
> à blanc doit être tirée dans les airs par le manieur de
> tout chien à l’arrêt après que le gibier a été mis à l’envol.
> Le manieur doit faire feu dans le laps de temps
> qui serait requis pour abattre un oiseau à une portée
> de fusil habituelle.Tout retard délibéré du tir doit être
> sévèrement pénalisé.

> 10.3.5 Un déplacement raisonnable d’un chien afin qu’il
> repère un oiseau qui a été mis à l’envol après un arrêt
> est acceptable,mais cela n’excusera pas le bris partiel
> d’arrêt ou une poursuite à retardement.

> 10.3.6 Un club qui anticipe que les inscriptions à un concours
> sur le terrain approuvé pourraient excéder le
> nombre de chiens pouvant être jugés sur les parcours
> disponibles et pendant les heures de jugements
> disponibles, doit spécifier dans le programme officiel
> que les inscriptions à toute épreuve seront limitées et
> que les inscriptions prendront fin dès que la limite ou
> les limites ont été atteintes si cela se produit avant la
> date de clôture des inscriptions indiquée.
>
> 10.3.7 Dans les épreuves de chasse sur gibier tiré et les
> épreuves tout âge réservées aux chiens d’arrêt admissibles
> à l’enregistrement auprès du CCC, le programme
> officiel peut spécifier qu’en plus des exigences
> de base de chasse, d’arrêt et d’arrêt à patron, l’épreuve
> exige que le chien remplisse une des deux conditions
> suivantes ou les deux pour obtenir un classement :

> (a) Exécution d’un rapport sur terre;
> (b) Exécution d’un rapport à l’eau.

> 10.3.8 Dans les épreuves exigeant un rapport sur terre et/ou
> à l’eau, les juges doivent établir les exercices ou les conditions
> qu’ils estiment nécessaires pour assurer que
> tous les chiens classés remplissent les conditions établies
> pour l’épreuve. Les exercices doivent, autant que
> possible, simuler les conditions naturelles de chasse.

> 10.3.9 Dans une épreuve avec rapport, le chien doit être
> sage et ne faire le rapport que sur commandement.
> Le rapport doit être fait rapidement et remis doucement
> à la main. Un chien qui exécute le rapport sans
> aide ou avec peu d’aide donnée à la main, par la voix
> ou au sifflet, obtiendra plus de crédit qu’un chien qui
> requiert beaucoup de commandement de la part de
> son manieur. Dans le rapport à l’eau, le chien doit
> entrer dans l’eau avec assurance et faire le rapport
> par le chemin le plus direct.

> 10.4 Épreuve de chasse sur gibier tiré

> 10.4.1 Le chien de chasse doit manifester un vif désir de
> chasser, puis avoir un style de quête assuré et intéressant.
> Il doit non seulement faire montre d’intelligence
> dans la quête et la recherche des cibles, mais aussi
> démontrer la capacité de trouver du gibier.

> 10.4.2 Le chien de chasse doit chasser pour son manieur en
> tout temps et dans une portée convenable pour un
> manieur à pied. Il doit garder le contact en refaisant
> surface ou en passant fréquemment devant lemanieur.
> Il doit couvrir un terrain adéquat sans jamais se rendre
> hors de vue pour une durée qui nuirait à son
> utilité en tant que chien de chasse pratique.

> 10.4.3 Le chien doit localiser du gibier, faire un arrêt ferme
> et faire preuve de sagesse à l’envol et au coup de feu.
> Lorsque le coéquipier a établi un arrêt, le chien doit
> faire un arrêt à patron, de préférence à la vue du
> coéquipier à l’arrêt, sinon sur commandement.

> 10.4.4 L’utilisation intelligente du vent et du terrain dans la
> localisation du gibier, le nez précis, ainsi que du style
> et de l’intensité à l’arrêt sont des caractéristiques très
> recherchées. L’intensité est la caractéristique idéale
> dans le chien d’arrêt et, par conséquent, est de loin
> plus importante que la position de la tête et de la
> queue, quoique le style rajoute à une performance
> autrement bonne.

> 10.4.5 Le chien doit automatiquement relocaliser un gibier qui
> a bougé,mais il peut être incité par son manieur à relocaliser
> le gibier. Le chien doit avoir une performance
> soignée et être dans la main de son manieur à tout
> moment. Un chien de chasse doit pouvoir collaborer
> avec sonmanieur avec unminimum de bruit ou de cris.

> 10.4.6 Un chien de chasse qui n’a pas établi de contact avec
> un oiseau et pour lequel il n’y a pas eu de tir dans les
> airs ne sera pas classé.

> 10.4.7 Un minimum de 30 minutes doit être prévu pour
> chaque paire de chiens.

> 10.5 Épreuve tout âge
> 10.5.1 Dans une épreuve tout âge, le chien doit démontrer
> toutes les qualités du chien de chasse décrites plus
> haut. Il doit aussi chasser avec plus de rapidité et
> dans une plus grande portée si l’étendue du terrain le
> permet.De plus, il doit faire preuve d’une plus grande
> indépendance et couvrir le parcours en avançant afin
> de repérer tout gibier sur le parcours.

> 10.5.2 Le chien doit coopérer avec son manieur tout en
> indiquant qu’il peut utiliser son propre jugement
> dans la navigation du parcours pour trouver les
> oiseaux. Il ne doit pas attendre que le manieur lui
> indique où aller.

> 10.5.3 Le style et l’intensité à l’arrêt sont essentiels et le chien
> doit faire preuve de sagesse à l’envol et au coup de feu.

> 10.5.4 Dans une épreuve tout âge, un chien qui n’a pas
> établi de contact avec un oiseau et pour lequel il n’y
> a pas eu de tir dans les airs ne sera pas classé.

> 10.5.5 Un minimum de 30 minutes doit être prévu pour
> chaque paire de chiens.